Tik’Alert

Vue d’ensemble

Autotest rapide pour la détection précoce dans le sang des anticorps IgM anti-Borrellia provenant de morsures de tiques infectées (maladie de Lyme)

Les tiques, insectes des sous-bois et des forêts tempérées, peuvent être porteuses de la bactérie Borrelia, qui peut être transmise à l’homme (1 à 2 % de risque) par des piqûres sur des zones non protégées comme les bras ou les jambes. La Borrelia affecte le système nerveux, entraînant de graves troubles neurologiques. Les souches européennes de Borrelia, notamment B. afzelli, B. garinii, B. burgdorferi sensu stricto, B. spielmanii et B. bavariensis, sont pathogènes, tandis que B. valaisiana et B. lusitaniae sont potentiellement pathogènes, provoquant des lésions cutanées et de l’arthrite. Dans les 3 à 10 jours suivant une morsure de tique, une inflammation et un érythème peuvent apparaître, accompagnés de fièvre. En cas d’infection, le système immunitaire produit des anticorps IgM, détectables 2 à 6 semaines après l’infection. La maladie de Lyme évolue en trois phases : Les anticorps IgM apparaissent dans 40 à 60 % des cas pendant la phase I (2 à 4 semaines), dans 70 à 90 % des cas pendant la phase II (4 à 6 semaines), et sont généralement présents pendant la phase III. Le test TIK’ALERT® peut détecter des anticorps IgM spécifiques, indiquant une infection récente par Borrelia. L’antibiothérapie permet de traiter les infections, mais le test ne permet pas de déterminer le stade de la maladie en cas de résultat positif.

À qui s’adresse le test ?

Pour les individus afin de déterminer la présence ou l’absence d’anticorps IgM dirigés contre la bactérie Borrelia dans leur circulation sanguine.

Comment l’utiliser

1. Préparer le dispositif de test, la pipette et le flacon compte-gouttes de diluant. Sortez-les de la pochette de protection (déchirez l’encoche. Retirez le bouchon à vis du flacon compte-gouttes de diluant et laissez-le à proximité).

2. Nettoyez l’extrémité du majeur ou de l’annulaire avec un coton imbibé d’alcool. Appuyez fermement la lancette sur le côté du doigt préalablement nettoyé et appuyez sur le bouton de déverrouillage.

3. Sans appuyer sur la poire, mettre en contact la pipette en plastique avec l’échantillon de sang. Le sang total migre dans la pipette par capillarité jusqu’à la ligne indiquée sur la pipette.

4. Distribuer le sang dans le puits d’échantillonnage de la cassette en appuyant sur le bulbe de la pipette. Attendre 30 à 40 secondes pour que le sang soit absorbé. Dévisser le bouchon bleu du flacon compte-gouttes, en conservant le bouchon blanc. Ajouter 4 gouttes de diluant dans le puits, en espaçant chaque goutte de 2 à 3 secondes. Lire le résultat après 10 minutes. Ne pas interpréter après 15 minutes.

Si vous avez besoin d’aide pour votre test,

essayez notre outil d’aide au test.

J'ai besoin d'aide pour mon test

Résultats et recommandations

Analyser

Résultat

Résumé

Le test est positif
Deux lignes colorées apparaissent dans la fenêtresous les marques T Test) et C (Control). L’intensité de la ligne T peut être plus claire que l’intensité de la ligne C.L’intensité de la ligne T peut être plus claire que l’intensité de la ligne C. Ce résultat signifie que des anticorps IgM ont été détectés.de la ligne C. Ce résultat signifie que des anticorps IgMdirigés contre la bactérie Borrelia sont présents dans le sang et qu’une infection commence.sang et qu’une infection est en cours. Vous devez absolumentabsolument consulter votre médecin.
Le test est négatif
Une seule ligne colorée apparaîtsous la marque C (Control). Ce résultatCe résultat signifie qu’aucun anticorps dirigé contre la bactériela bactérie Borrelia n’est détectable dans le sang.
Résultat non valide
Aucune ligne n’apparaît ou une ligne coloréeapparaît sous la marque T (Test) sans aucune ligne sous la marque C. Dans ce cas, il n’est pas possible de détecter la bactérie Borrelia dans le sang.sous la marque C. Dans ce cas, il n’est pas possible d’interpréter le test, qui doit être considéré comme invalide.d’interpréter le test, qui doit être considéré comme non valide.Il est recommandé de répéter le test avec un nouvel appareil TIK’ALERT® et un autre.TIK’ALERT® et un nouvel échantillon de sang.

Questions et réponses

Comment fonctionne TIK'ALERT® ?
En présence de la bactérie Borrelia transmise par une tique, des IgM spécifiques sont présentes.Les anticorps sont d’abord produits par le système immunitaire. Les anticorpscirculent dans le sang et se fixent sur les bactéries rencontrées. Les BorreliaLes antigènes enduits sur la bandelette TIK’ALERT® détectent spécifiquement ces anticorps.en produisant une ligne colorée sous la marque T de la cassette.Une ligne de contrôle capturant l’excès de réactif apparaît comme une ligne colorée.sous la marque C de la cassette. Si les deux lignes apparaissent, la présence deLa bactérie Borrelia peut être suspectée.
Le test TIK’ALERT® doit être effectué entre 2 et 6 semaines après la naissance.piqué par une tique ou dès l’apparition d’une inflammation ronde (érythème) sur une tique.partie du corps susceptible d’avoir été exposée à une morsure de tique. Elle correspondà la phase 1 de la maladie pour laquelle le TIK’ALERT® est bien adapté etpour lequel la sensibilité du test est de 53,8 %. La contamination ne se produit que dans 1 à2 % des cas, mais la présence d’anticorps IgM, détectés grâce à un test de dépistage de l’infection par le virus de la grippe aviaire, n’a pas été détectée.Un résultat positif indique une infection qui doit être traitée rapidement.
Les résultats sont exacts à condition que les instructions soient soigneusement respectées.Néanmoins, le résultat peut être erroné si le test TIK’ALERT® est mouillé avant la fin de l’essai.ou si la quantité de sang distribuée dans le puits d’échantillonnage est trop faible pour être utilisée.n’est pas correct. La pipette en plastique fournie dans la boîte permet de s’assurer que le produit recueilli est bien celui que l’on attendait.Le volume sanguin est correct.
La couleur et l’intensité des lignes n’ont pas d’importance pour le résultat.l’interprétation. Les lignes doivent être homogènes et complètes. Lesdoit être considéré comme positif, quelle que soit l’intensité de la couleur de l’échantillon.la ligne d’essai est (T) même faible.
Lorsque cette ligne apparaît, cela signifie uniquement que le test a été effectué correctement.
Non. Le résultat doit être lu dans les 10 minutes suivant l’ajout du diluant.Le résultat est fiable jusqu’à 15 minutes.
Si le résultat est positif, cela signifie que les anticorps IgM dirigés contre lesLa bactérie Borrelia est détectable dans le sang et vous devez absolumentconsulter un médecin en lui montrant le résultat du test. Le médecin prescrira alorsun traitement à suivre afin d’éviter les complications qui pourraient survenir après celal’infection. En cas d’infection passée ayant eu lieu plusieurs années auparavant,un résultat positif peut être obtenu car les anticorps peuvent persister dans le sang.certaines personnes. Un résultat positif peut également être obtenu chez un patient ayant étéefficacement guérie par des antibiotiques.
Si le résultat est négatif, cela signifie qu’il n’y a pas d’anticorps IgM dirigés contre le virus de l’immunodéficience humaine.La bactérie Borrelia est détectable dans le sang. Attention : Résultats faussement négatifspeut être observée pendant la phase I (anticorps apparaissant dans 40 à 60 % des cas).) ou pendant la phase II (augmentation des anticorps dans 70 à 90 % des cas) de l’étude.le développement de la maladie. En cas de résultat négatif, il est fortement recommandéd’effectuer un nouveau test 2 à 6 semaines plus tard afin de vérifier l’augmentation du taux d’alcoolémie.le taux d’anticorps. Si vous avez été traité préventivement par des antibiotiques, lesles anticorps ne sont pas détectables ou ne peuvent pas être détectés. Si la morsure de la tique esttrop récente (moins de 2 semaines), votre organisme n’a pas eu le temps de s’adapter.produisent des anticorps détectables. Il est recommandé de répéter le test avec unLe nouveau TIK’ALERT® peut être utilisé 2 à 6 semaines après la piqûre présumée. Toutefois, en cas d’éruption cutanée,accompagnée ou non de fébrilité, persiste, il est recommandé de consulter un médecin.votre médecin.

Le test TIK’ALERT® est précis et utilisé par les professionnels sur le terrain. (hôpitaux, laboratoires…). Les rapports d’évaluation montrent un accord global supérieur à 88,04% [81,88 – 92,5**] avec les méthodes de référence. Malgré les En raison de la fiabilité du test, des résultats faussement positifs ou faussement négatifs sont possibles. Ceci est particulièrement vrai pour les patients séropositifs pour les cytomégalovirus. (CMV) qui peuvent donner des résultats faussement positifs lors de l’utilisation du test TIK’ALERT®.

** CI 95% : Intervalle de confiance à 95